Bienvenue sur le site du Festival Jazz à Couches // #JAC2017

Programmation Jazz à Couches 2018
Envoyez vos propositions à l’adresse contact@jazzacouches.fr.
Le comité de programmation en prendra connaissance et nous vous contacterons si nous avons besoin de plus de renseignements.

 

Nos Invités

LeFestival

Encore un bref regard dans le rétroviseur, juste pour rappeler, nous rappeler, combien l’année dernière, et de… 30, fête des longues amitiés musicales du festival, a engendré de plaisir chez ses spectateurs. Gardons cependant Jazz à Couches de toute nostalgie : il poursuit son cheminement parmi les mille visages du jazz et de la musique improvisée. Et tout d’abord…

Tout d’abord, on ne saurait imaginer une ouverture sans l’orchestre qui est un ciment du festival, là où se retrouvent plus d’un de ses bénévoles dans les différents pupitres : le Big Band de Couches entraîné dans les plus palpitants répertoires grâce à ses mentors qui, à l’image de Jean Gobinet à la fidélité sans faille, appartiennent à la scène professionnelle. Et pour faire bon poids et porter son regard vers l’avenir, voici l’Orchestre des Jeunes Jazzmen de Bourgogne, pépinière initiée par Frank Tortiller.

Jazz à Couches a fait profession de présenter et de mettre en avant les musiciens de la scène régionale, territoire aujourd’hui élargi : la Bourgogne Franche-Comté. Ils assureront les premières parties sur la grande scène. Le Off est un autre tremplin.

L’Histoire aussi sera d’actualité. Avec l’accueil du fantastique quintet du trompettiste Roy Hargrove se reliant à ce formidable mouvement du jazz hard bop aux multiples facettes. Avec ensuite cette exploration, incessante parce que nécessaire, des racines profondes : les blues du légendaire Leadbelly dans l’interprétation du chanteur et guitariste Eric Bibb et de l’harmoniciste JJ. Milteau.

Le dernier jour, place à une musique inspirée par d’autres horizons. Le trio J-P. Viret, E. Seva et F. Thuillier, qui, dans Le Jazz a du goût, invitera à trouver ses instruments moins graves qu’il n’y paraît. Enfin, cet autre trio conduit par le contrebassiste Renaud Garcia-Fons qui deux fois par le passé a séduit le public couchois : son lyrisme, souvent inspiré des musiques du pourtour méditerranéen, fait ici retour à sa ville natale, Paris. Il l’arpente en y laissant flâner sa mémoire.

Jazz à Couches 2017 : vous nous en direz des nouvelles.

Playlist 2017